La Marche de l’Est (printemps 2013)

Est Parisien.

Que reste-t-il du vide ?

La banlieue Est ne se résume pas à un enchaînement de sorties de villes, mais force est de constater qu’entre Roissy et Melun, un paysage sans ville est dépaysant.

Sauf en forêt, la forêt reste un élément important du paysage francilien, même entouré par la banlieue urbaine.

Redessiner la forêt pourrait libérer le vide nécessaire à la fabrication d’un paysage unique.

beige

29 Unités forestières disséminées pour séparer des villes, former des vides.

En bleu: Unités forestières

 En points: villes

Pointillés: Ruptures de nivellement à construire

at9 1 at9 2 at9 3 at9 4 at9 5

maisonsvisuel train

Projection de nuit autour d’une « marche »



Les commentaires sont fermés.