Les vergers de Champigny (autmone 2011)

 

 

Champigny-sur-Marne, une friche vient d’être gyrobroyée, tout est à reconstruire.
En marge d’une banlieue pavillonnaire maintenant centenaire, ce gigantesque délaissé qui appartient à tous part petits bouts grandit, s’émiette, se fractionne au gré des héritages et des interventions municipales.

La catastrophe a laissé derrière elle une couche enchevêtrée de branches, de pierres, de matières plastiques, ferreuses, bétons divers et divers morceaux de poupées.

Mais elle a aussi laissé une ouverture sur l’horizon comparable à la vue qu’on eu les premiers banlieusards des années 1900: le bassin parisien dans son infini urbain.

Cette vue depuis les coteaux Est sur la ville de Paris est un élément culturel important pour les habitants de Nogent-sur-Marne à Romainville, tous la connaissent, qu’ils la voient depuis leur fenêtre, depuis la cage d’escalier de l’immeuble ou le long d’une rue.

 

Untitled-2Untitled-1 Photo0861 Numériser 11



Laisser un commentaire